Search
Close this search box.

Blog

Article

Les étudiants du programme d’aide en ergothérapie et en physiothérapie du Collège Algonquin acquièrent une expérience pratique grâce à la Société de la démence

Il est difficile d’obtenir une formation en milieu de travail, ou une expérience clinique, alors que le pays se relève de la pandémie. De nombreux environnements de soins de santé fonctionnent encore à un rythme réduit ou sont soumis à des restrictions d’accès. Pour innover en matière d’apprentissage par la pratique, les responsables du programme d’aide en ergothérapie et en physiothérapie (OTA/PTA) du Collège Algonquin ont mis en place un nouveau stage clinique en collaboration avec la Société de la démence. Cette initiative permet aux étudiants d’acquérir une expérience directe et d’en apprendre davantage sur la démence et les besoins de notre population croissante de personnes âgées.

Ces étudiants font partie de la relève dans le domaine de la santé. Il est donc essentiel, pour assurer la qualité des soins, qu’ils approfondissent leurs connaissances sur la démence et qu’ils sachent intervenir auprès des personnes atteintes de cette maladie. Le Collège Algonquin et la Société de la démence ont inauguré ce stage clinique obligatoire en janvier 2023. « Nous reconnaissons que les personnes atteintes de démence présentent un risque plus élevé de chutes. Nos étudiants sont susceptibles de rencontrer des personnes atteintes de démence et de problèmes de mobilité dans le cadre de leur travail. Dans cette optique, nous avons jugé important de préparer nos étudiants à ces réalités dans le cadre de leurs expériences cliniques », explique Tim Tosh, coordonnateur du programme OTA/PTA au Collège Algonquin.

À Ottawa, il est prévu que le nombre de personnes âgées de 65 ans et plus doublera au cours des 20 prochaines années. Au fur et à mesure que cette population augmente, il est de plus en plus nécessaire de comprendre les besoins des personnes âgées et de mieux y répondre. De plus, à mesure que les gens vieillissent, les risques de développer une démence augmentent également. Le programme de stage de la Société de la démence offre un environnement d’apprentissage expérientiel où les étudiants peuvent appliquer concrètement leurs connaissances et leurs compétences acquises en classe. « Bien que les assistants en ergothérapie et les assistants en physiothérapie occupent de nombreux et divers types d’emplois, le fait d’avoir des connaissances sur l’inclusion des personnes atteintes de démence et d’avoir de l’expérience en interaction avec ces personnes aidera à préparer les étudiants à de futurs stages et emplois », explique Karen, ergothérapeute à la Société de la démence.

En janvier 2023, dans le cadre du premier stage, 40 étudiants ont été répartis en groupes de 10. Pendant deux semaines, chaque groupe a participé à un stage de deux jours. Les étudiants ont reçu d’abord des informations sur la démence, puis ont appris des approches inclusives et des stratégies de communication liées à la démence. 

Dès le premier jour de leur stage, les étudiants ont la possibilité d’acquérir une expérience individuelle en intervenant auprès d’une personne atteinte de démence. Les étudiants participent activement aux activités et aux exercices organisés par le personnel de la Société de la démence. Le deuxième jour est consacré à l’apprentissage autonome; les étudiants passent plus de temps avec les clients de la Société de la démence et sont encouragés à diriger des activités et des exercices. 

Après la séance d’activité avec les clients, les étudiants discutent de leurs expériences et de leurs observations lors d’une réunion de synthèse avec le personnel de la Société de la démence. Ils profitent des conseils d’un professionnel de l’ergothérapie et apprennent des méthodes efficaces pour faire face à diverses situations. Ils découvrent également des moyens de soutenir les personnes durant leurs activités de la vie quotidienne et de favoriser la sécurité à domicile. On fournit également aux étudiants des ressources, des informations sur les technologies d’assistance disponibles dans la région et des listes des divers services offerts par des organismes pour soutenir les personnes âgées. Nos intervenants en santé cognitive aident les étudiants à mieux comprendre les symptômes de la démence et les façons d’aborder une personne atteinte de démence et de communiquer avec elle.

« La Société de la démence nous offre un excellent environnement d’apprentissage. Nous sommes exposés à diverses activités récréatives et participatives et je peux apprendre en observant comment le personnel de la Société de la démence et les intervenants en santé cognitive interviennent auprès des personnes qui ont participé à ce programme avec nous », indique Richard, étudiant du programme OTA/PTA au Collège Algonquin.

Une autre étudiante, Auddery, dit qu’elle a appris de nombreuses stratégies pour communiquer avec les personnes atteintes de démence et les personnes âgées. « Il y a beaucoup d’expérience directe et d’engagement. Ce stage m’a permis de mettre en pratique les connaissances théoriques et de faire le lien entre les divers éléments. »

Le stage a également été bien accueilli par les clients de la Société de la démence qui participent au programme de stage. Un client a écrit pour remercier le personnel et les étudiants : « Lorsque Jeff est revenu de la séance, il était tellement heureux et comblé. Il était de meilleure humeur cet après-midi pour la première fois depuis environ un an. Il a hâte de participer au programme de la semaine prochaine. »

La Société de la démence se réjouit de poursuivre cette collaboration et de contribuer activement à l’inclusion des personnes atteintes de démence à Ottawa et dans le comté de Renfrew.

Related Posts

Article
À la Société de la démence, nous savons que les connaissances sur la santé du cerveau et sur la démence sont essentielles pour réduire les[...]
Article
Real-life learning or clinical experience is difficult to get as we emerge from the  pandemic. Many healthcare environments are still operating at reduced levels or under restrictive[...]
Article
At The Dementia Society, we know that knowledge about brain health and dementia play a crucial role to reduce risks and prevent some forms of[...]
Article
La santé du cerveau et le bien-être sont-ils des indicateurs de l’égalité des genres? Au Canada, les femmes ont une espérance de vie de cinq ans[...]
Article
Partout dans le monde, la pandémie de COVID-19 est depuis le début une source de confusion et de conflit. En suivant tous les conseils, certains[...]
Article
Did you know that one in five Canadians experiences caregiving for someone living with dementia? Numbers also suggest that one in five of those caregivers[...]